Résultats des équipes du NAKC à mi-saison le 7 février 2020 à 20H20

Depuis dimanche dernier, nous sommes à mi-parcours du championnat, aussi bien en National qu’en Régional ou en Junior. Et à mi-saison, un point sur les résultats s’impose !

Championnat National

La 5ème journée de championnat national a eu lieu ce week-end à Noisy-le-Grand. Il reste 5 autres journées au NAKC pour faire la différence !

En D1 féminine, nos championnes de France en titre de Nantes 1 F sont actuellement 2èmes du championnat, avec 75 pts, 9 de retard sur Noisy en haut du classement. Une 3ème place lors de la 2è journée pèse sur le bilan, mais les joueuses ont bien redressé la barre depuis. Le titre est encore dans le viseur !

Le mot du Coach – François : « Nantes 1 F est une équipe qui apprend encore à se connaître. Même avec le noyau inchangé, de nouveaux éléments viennent renforcer l’effectif et l’adaptation est un peu longue. Cela ne nous empêche pas de rivaliser contre les autres grosses équipes d’un championnat serré et compétitif, où tout est encore possible ! »

Toujours en D1F, l’équipe de Nantes 2 F vit une saison plus difficile et est actuellement dernière du classement. On savait qu’elles allaient devoir se battre pour le maintien, ça se confirme. Avec 36 pts, et 13 de retard sur Paris XIII, la mission est difficile mais pas impossible pour les « Olifantes » !

Le mot du coach – Vincent : «L’opposition en D1 est rude pour les Olifantes de Nantes 2F. Malgré un effectif aux débuts difficiles, les choses se mettent en place et les joueuses progressent. Encore de belles perspectives pour le reste de la saison… L’espoir du maintien est toujours permis !»

Frappe de N1M

Côté D1 masculine maintenant, notre équipe fanion de Nantes 1 M pointe à la 2ème place, avec 79 pts et 6 de retard sur les champions en titre de Ponts-de-Cé. Malgré un petit accroc et une 3ème place lors de la 2è journée (décidément pas la meilleure pour nos équipes), les gars enchainent les victoires. Et il faudra continuer pour rattraper des ponts-de-céens encore à portée et accrocher le titre. Les prochaines confrontations directes seront décisives ! On croise les doigts !

Frappe de Vincent pour N1M et défense de Fraz pour N2M

Toujours en D1M, l’équipe de Nantes 2 M, arrivant de D2, devait essayer de se maintenir cette année et faire de son mieux. Ils font mieux que ça en surprenant tout le monde et accrochant même les plus grosses écuries ! 4è avec 57 pts, ils ont pris un peu d’air sur la relégation et se permettent même de se rapprocher du podium. On espère une fin de saison en boulet de canon pour assurer rapidement le maintien et pourquoi pas plus ?

Championnat régional – Ligue Ouest

Passons en Ligue régionale Ouest maintenant, où 3 opens sont passés sur les 6 de la saison, avant les play-offs finaux.

Les équipes féminines d’abord avec Nantes 3 F qui truste le haut du classement avec 92 pts et 16 pts d’avance sur Guipavas, deuxième. Grâce à leur attaque de feu qui fait des ravages, elles ont déjà remportées 2 opens sur 3. On souhaite aux « Babaracka » de continuer sur leur lancée !

Le mot d’un coach – Gauthier : « Une bande de copines qui rappelle que le Kin-ball est un sport collectif où une individualité ne fait pas tout. Elles sont là pour les autres sur le terrain et se portent les unes les autres pour être plus fortes. Et surtout elles s’amusent (et nous amusent), c’est bien le plus important ! ».
Le mot de l’autre coach – Anthony : « Super début d’année avec une équipe renforcée de 2 joueuses qui ont déjà trouvé une place et avec une cohésion qui se créé. Deux nouveaux coachs qui font leurs débuts, prennent plaisir et ont une certaine complémentarité. » (NDLR : A tel point qu’ils me répondent en même temps !!). »

Frappe de Laura pour N3F

Nantes 4 F se débrouille très bien également puisqu’elles sont 3ème avec 75 pts et seulement un petit point de retard sur la deuxième place. Les championnes régionales en titre misent toujours sur leur défense de fer pour avoir leurs adversaires à l’usure et ça fonctionne. Les « Babaroudeuses » vont essayer de grappiller encore des points et des places !

Le mot du Coach – Alexandre : « Une équipe qui intègre cette année plusieurs nouvelles. Se cherchant un peu sur le début de saison, elles ont su trouver un bel équilibre de jeu. La devise reste la même d’open en open : se faire plaisir sur le terrain ! »

Enfin, Nantes 5 F, principalement constitué de nouvelles joueuses, apprend. Et vite ! Actuellement 7èmes avec 58pts, on sent qu’il y a un gros potentiel et une montée en puissance avec les « Ōkina Ransō » et que cela pourrait surprendre encore plus d’une équipe d’ici la fin de l’année. Et on n’ose pas imaginer l’année prochaine !

Le mot du Coach – Tiphaine : « Une équipe soudée et dynamique qui a fait une belle entrée en Ligue Ouest. Les joueuses continuent de monter en compétences. De belles défenses et des attaques sérieuses seront là pour faire trembler leurs adversaires pour la suite de la saison. »

N5F en pleine concentration

Les garçons maintenant. Pour Nantes 3 M, ça joue propre et si les « KinkarNakcshian » ont encore du mal à gêner les équipes en tête, ils ne laissent que des miettes aux autres. Devenus des spécialistes des prolongations, avec 6 matchs sur 9 terminés de cette façon, il ne fait pas bon jouer contre eux en 5 pts ! 5èmes avec 58 pts, ils sont dans la course pour participer aux play-offs.

Frappe de Fabien pour N3M avec Anthony en rapproché pour N6M

Du côté de Nantes 5 M, ça n’a pas changé et ça continue de bouger les équipes rencontrées avec leurs jeux rapides. Les « Babaracudas » ont pris la tête du classement à mi-parcours, avec 93 pts, mais seulement 4 pts d’avance sur Rennes 2. Avec Berric 2, ils sont trois équipes à s’être détachées et à se battre sans merci pour le sommet du classement ! Les play-offs risquent d’être palpitants !

Le mot du Coach – Damien : « Des résultats prometteurs, mais des adversaires à la hauteur. Il va être nécessaire de mettre en place de nouvelles techniques pour maintenir les bons résultats. »

Nantes 6 M n’a pas changé non plus : une équipe complète, capable de gagner contre les plus grosses équipes mais aussi de trébucher sur des équipes plus modestes, leurs résultats en dents de scies les portent à la 4ème place au classement, en embuscade du trio de tête. Et on sait qu’en play-off, Les « Babarorhums » sont capables de tout ! A surveiller de très près…

Le mot du Coach – Samuel : « Nantes 6 est à sa place au classement général. Chaque open est compliqué pour cette équipe aguerrie face aux grosses équipes de KBAR, BKB, sans oublier Nantes 5 M. Nous espérons continuer sur cette lancée pour les derniers opens et les play-offs. L’objectif reste le podium. »

Frappe d’Arnaud pour N7M

Enfin, Nantes 7 M. Les Babarjos n’ont pas beaucoup d’expérience mais on peut dire qu’ils font le spectacle ! Entre jeu parfois improbable et défenses spectaculaires, ils prennent des risques et parfois, ça fait mouche : il n’est plus rare de les voir gratter des périodes à tout le monde ! 7èmes mais avec juste deux petits points de retard seulement sur la 5ème place, les play-offs sont accessibles.

Le mot du coach – Laura : « Une équipe pleine d’espoir et de motivation. Des résultats qui commencent à être là : plusieurs périodes prises à des équipes qui sont, sur le papier, meilleures. On espère une victoire avant la fin d’année. »

Et les juniors dans tout ça ?

Notre équipe des plus de 13 ans a participé aux deux premiers opens et s’est nettement amélioré ! Après une 11ème place, ils ont enchaînés avec une belle 4ème place ! Ils espèrent pouvoir monter sur le podium à domicile lors du prochain open, le 15 février !

Les juniors aussi jouaient à Berric

L’équipe des moins de 13 ans est constitué de nouveaux joueurs et n’a commencé qu’au deuxième open, par une 7ème place. Ils seront aussi présents à l’Open de Nantes et on leur souhaite une belle réussite !

Crédits photos : Merci à François du KBAR pour la plupart des photos !


A propos de l'auteur

Pierre
Pierre Mi-journaliste sportif, mi-harceleur de coach.
Les Scores
Les Scores

Article suivant


Publié le 14 février 2020

Article précédent


Publié le 30 janvier 2020